Partagez | 
 

 La possession de Ganon ( partie 7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

Héros du Temps
avatar


Masculin Messages : 299
Date d'inscription : 11/07/2011
Âge : 18
Localisation : En fuite de la prison d'Alysta
Humeur : Je suis fatigué...

Mon Hylien(ne)
Nom: Link
Race: Hylien
Âge: 18 ans

MessageSujet: La possession de Ganon ( partie 7)   Ven 27 Jan 2012, 1:45 pm
Lorsqu'il eut fini de ranger ses affaires, Link partit à la recherche de Misao. Mais la chercher comme ça dans le désert ? Non. Près de leur campement, il avait aperçu des traces de pas. Sûrement ceux de la princesse des Ténèbres. Quoiqu'il en fût, il décida de suivre ces traces et, à quelques mètres de là, le spectacle qu'il découvrit l'horrifia ; la première chose qu'il vit - ou du moins, la première personne - fut Misao qui gisait par terre, l'épaule en sang. Deux hommes se tenaient debout à ses côtés. L'homme qui semblait être le chef de ceux-ci gisait à terre, le coeur transpercé, mort. Cinq autres hommes se tenaient à l'écart sur leurs montures, proférant des malédictions contre Misao. Lorsqu'ils le virent, trois d'entre eux bégayèrent :

-Mais c'est le...

-Héros du... Temps !

-Fuyons !

Les deux hommes qui étaient près de la Gérudo s'empressèrent de monter sur leurs chevaux et le groupe d'hommes s'enfuirent dans le désert, laissant le cadavre de leur chef derrière eux. Sans s'occuper de ce dernier, Link couru jusqu'à Misao. Le corps ensanglanté de cette dernière mobtrait que la jeune fille souffrait énormément, mais Link devinait qu'elle survivrait. Il la prit dans ses bras, puis s'avança jusqu'à la monture du cadavre - elle était toujours là -, déposa le corps de la jeune fille puis monta à son tour. À dos de cheval il retournèrent péniblement au campement retrouvant Dem, toujours endormi. L'Hylien descendit Misao du cheval et l'étendit par terre. Il mit une main sur sa poitrine. Son coeur battait toujours, heureusement. Il examina ensuite la blessure de son amie : Elle était assez profonde et un frisson le parcouru lorsqu'il la soigna. Pendant qu'il faisait son possible pour guérir la princesse des Ténèbres, il se rendit compte d'une chose : il n'avait jamais autant pris consience de la beauté du corps de la jeune fille. Il la trouvait magnifique. Dem finit par se réveiller et tira Link de sa contemplation :

-Aaaah... Quelle bonne sieste ! dit-il en s'étirant.

Ce n'est que lorsqu'il vit Misao qu'il changea d'humeur :

-J'peux pas dormir sans que vous vous métier dans le pétrin ou quoi ?

-...

Puis il s'avança péniblement jusqu'à Link et Misao.

-Elle était où ? demanda-t-il.

-Bah quelque part dans ce désert. répondit Link avec un sourire ironique.

-Merci pour ta grande précision, le lutin.

-J'suis pas un lutin.

-Pour moi tu restes un lutin.

-Si je te dis que j'en suis pas un.

-Je m'en fous, t'as beau nier tu restes un lutin.

-Non !

-Si.

-NON !

-Mais fermez-là ! les interrompit une voix douce.

Tous deux se retournèrent et virent Misao, parfaitement debout.

-C'est pas parce que je suis supposément blessée et sans connaissance que vous pouvez vous **** comme si je n'étais pas là !

-Mais euh... T'es pas... ? Rétorqua Dem.

-Non, je suis parfaitement réveillée et je vais bien.

-Euh... D'accord...

-Partons maintenant. dit-elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leretourdeganon.alianceforum.com

Princesse des Ténèbres
avatar


Féminin Messages : 37
Date d'inscription : 12/12/2011
Âge : 22
Localisation : Somewhere in this world... or not...
Humeur : "We'll tear your soul apart"

Mon Hylien(ne)
Nom: Misao
Race: Hybride (Hylienne et Gerudo)
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: La possession de Ganon ( partie 7)   Jeu 02 Fév 2012, 6:41 pm
Dans un silence complet, nous rangeâmes nos maigres effets. Je devais l'admettre, même si je faisais ma fière, je me sentais incroyablement fiévreuse et mon épaule me faisait souffrir le martyre. À mon grand désarroi, j'avais le pressentiment de ne pas pouvoir manier une épée ou une autre arme quelconque avant un bon moment avec mon bras gauche. Au moins, l'autre était toujours en parfait état.
Les garçons devaient d'être rendus compte de ma faiblesse car ils me jetaient de fréquents coups d'oeil inquiets. Mais, un regard assassin plus tard, ils retournaient gentiment à leurs affaires. Dem eut même le culot de se mettre à siffloter, incroyable ce type.
N'empêche, j'avais la désagréable impression qu'ils me surprotégeaient. Enfin, surtout Link. Dem ne semblait prendre la peine de réagir que lorsque je me retrouvais dans le merdier total, comme après mon combat avec Alysta.

"Si tu cessais de te retrouver inconsciente dans une marre de sang aussi..."

Ce n'était pas ma faute si j'attirais les ennuies dernièrement, mais je considérai que je ne méritais pas plus de protection que Link ou même Dem. J'avais la certitude que mon sexe y était pour quelque chose, et c'était ça le problème. Me faire protéger lorsque ça devenait nécessaire ne me causait aucun problème, mais si c'était à cause du fait que j'étais une fille, j'avais la manie de le prendre plus mal.
Rapidement, nous eûmes fini de ranger nos effets personnels et nous préparèrent à nous remettre en route. La monture de l'autre enfoiré qui commandait le groupe de tout à l'heure (Je supposai que Link m'avait sauvée à temps... je trouverais bien un moyen de le remercier) piaffa, visiblement inquiète en présence de Dem (étrange qu'elle ne réagisse pas en ma présence), ce dernier darda son unique oeil visible dans le regard de l'animal qui émit un son semblable à un gémissement avant de se calmer. Finalement, le démon lâcha la question de la mort qui tue :

-Bon, on va où ?

Je ne pus m'empêcher de ressentir une certaine fierté en répondant :

-On retourne là où les bandits m'ont attaquée.

Mes deux coéquipiers me lancèrent des regards incertains.

-Bon sang les gars, soupirai-je, vous avez devant vous une fille du désert je vous rappelle. Très jeune, on nous apprend à nous repérer dans cet étendu désertique. Pendant que je marchais, j'ai eu l'impression de savoir où j'allais. Et, maintenant que j'y repense, je suis pas mal sûre que je me dirigeais vers l'endroit où on a laissé Zelda. À peine quelques heures de marches et on devrait y arriver.

Link sembla jubiler, heureux de savoir que nous n'étions pas si perdu que ça. Puis, il dut repenser à Zelda, son regard s'assombrit. Dem, par contre, eut l'air beaucoup moins convaincu :

-"Pas mal sûre" ? "Devrait" ?

Je lui décochai un regard noir. J’avais tout sauf envie de lui sortir une gigantesque explication de me raisonnement pour que, au final, il ne me croit pas plus. Mon épaule me brûlait toujours atrocement.

-T'as une meilleure idée ?

Aucune réponse. Et un point pour moi !

-Et on fait quoi du cheval ?

Je lui jetai un coup d'oeil, une belle bête il fallait l'avouer. Totalement noir et visiblement bien entretenu.

-Tu montes dessus, non négociable, déclara Dem.
-Hein ? demandai-je, arrachée à ma contemplation.

Il répondit à Link, m'ignorant complètement.

-Le cheval ne pourra pas nous supporter tous les trois, et la gamine est blessée, même si elle essaie de le cacher (il ignora mon regard assassin).

Link hocha la tête, d'accord avec l'idée. Je n'eus pas le courage de protester et montai sur la cheval qui se laissa faire sans broncher, ça devait lui faire du bien de ne plus monter le gros tas de lards qui lui servait autrefois de maître. Dans mon cas, je dus m'y prendre à deux fois pour ne pas tomber. J'aurais juré avoir entendu Dem retenir un éclat de rire.
Et nous nous mîmes en marche. Bien que, moi, je n'avais rien d'autre à faire que me laisser aller. Lasse, je m'appuyai contre ma monture dans une position plus confortable.

-C'est qui Zelda ? questionna le démon après un très long moment de marche, rompant ainsi le silence.
-La princesse d'Hyrule, grogna Link, l'air de le trouver totalement inculte.
-Aaaah, alors monsieur le Héros du Temps fréquente la princesse.

Link leva les yeux au ciel.

-Elle est toujours célibataire ?

Impossible de dire qui, entre Link et moi, eut l'expression la plus outrée.

-Je blaguais... mais sérieusement, elle est pas un peu jalouse que Link parte à l'aventure avec une autre fille ?
-Ça veut dire quoi, ça ? grognai-je, lasse des sous-entendus évidents du démon et du malaise qu'ils créaient en moi.

Link aussi dévisageait Dem avec agacement.

-Non, mais tu sais. Les princesses, elles sont habituées à avoir tout ce qu'elles veulent. Alors imagine sa réaction si une vulgaire inconnue commençait à passer du temps avec "son" Héros. Ça doit pas être beau à voir.

Nous étions sur le point de rétorquer, lorsqu'il enchaina :

-De toute façon... il lui est arrivé quoi pour que vous la laissiez quelque part dans le désert, loin de son sublime château et de ces innombrables domestiques ?
-Ganondorf l'a blessée.

Malgré mon envie de lui répliquer de manière plus cinglante, je m'abstiens. Link sembla mal-à-l'aise.

-Ah oui, Ganondorf... il se retourna vers moi, un petit sourire au coin, Je suppose que ta relation avec ton père doit être plutôt conflictuelle. Il sait que tu te promènes avec son ennemi ? Il doit pas apprécier...

Je me redressai brusquement, stupéfaite. Mon geste fit arrêter brusquement mon cheval qui dressa les oreilles en regardant partout autour de lui, cherchant la cause de mon affolement. Link aussi, fixait Dem avec stupeur. Ce dernier ricana.

-Ne me dit pas que tu l'ignorais, Héros du Temps ?

Et ça l'amusait en plus, je l'aurais gifler !

-Il était au courant, sifflai-je en caressant l’encolure de ma monture qui, apaisée, se remit à avancer, mais comment TOI tu le sais ?

Il ricana de plus belle.

-Oh voyons, vous me prenez pour un abruti ? Tu as dit toi-même que tu étais une fille du désert, donc une Gerudo. Problème : Tes cheveux sont beaucoup trop sombres, c'est très rare que les demoiselles de ton peuple on les cheveux d'une autre couleur que rousse, surtout aussi éloignée, même si elles ont un Hylien comme père.
-En quoi ça...
-Laisse-moi finir. La pigmentation de tes cheveux montre que tu as hérité d'un autre gène. Et oui, tes gènes de démons ont surpassés ceux de Gérudo sur ce point-là. Mais ça démontre que tu as un parent Hylien, et un autre Gérudo tout en ayant des gènes de démons. Alors, à défaut d'avoir un vrai démon dans ta famille, tu devais avoir hérité d'une personne ayant des pouvoirs obscures suffisamment puissants pour venir à bout de l'autre enfoiré dans la prison. Donc, soit ton père est Ganondorf, soit c'est un démon. Mais vu que les enfants de démons survivent rarement à la colère de leur géniteur... en fait, c'est plutôt rare qu'ils laissent les femmes qu'ils croisent en vie après avoir jouer avec. Même chose avec les démones. Bref, j'ai supposé et vous avez confirmé ma théorie.

Silence.

-Enfoiré... marmonnai-je.
-Personnellement, j'trouve ça plutôt attirant, une princesse des ténèbres.

Je le foudroyai du regard.

-Et toi ?
-Quoi, moi ?
-Vu la façon dont tu as décrit tes pairs...
-Oh, ça.

Il ricana de nouveau.

-Disons que je suis parmi les "gentils" démons.
-Déesses, c'est si pire que ça ?

Ce fut à son tour de lever les yeux au ciel.

-On devrait être arrivés dans peu de temps, finis-je par dire à l'intention de Link, j'espère que la princesse va mieux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Héros du Temps
avatar


Masculin Messages : 299
Date d'inscription : 11/07/2011
Âge : 18
Localisation : En fuite de la prison d'Alysta
Humeur : Je suis fatigué...

Mon Hylien(ne)
Nom: Link
Race: Hylien
Âge: 18 ans

MessageSujet: Re: La possession de Ganon ( partie 7)   Mer 08 Fév 2012, 8:15 pm
Après quelques heures de marche, nos trois amis aperçurent enfin un petit panneau planté dans le sable en fin d'après-midi.
C'était sans doute celui indiquant le chemin pour aller jusqu'au marchand de tapis. Lorsqu'ils entrèrent dans la petite grotte Ash les salua.
Link retrouva Epona, sa jument tandis que Misao cherchait du regard où se trouvait la princesse Zelda. Lorsqu'elle le demanda à Ash, celui-ci répondit :

-Elle s'est rapidement remise de ses blessures et elle a tenait à partir et elle l'a fait. Elle a mentionné qu'elle partait dans un endroit nommé Termina. Vous connaissez la légende de Termina ?

-Oui, j'y suis déjà allé. répondit sèchement Link.

-Comment ?

-Un Skull Kid de la forêt m'a tendu un piège.

-Je vois... Mais il parait qu'au-delà du désert on débouche sur les plaines de Termina.

-Ah oui ? s'enquit-il.

-Absolument, je connais les légendes du désert comme le fond de ma poche.

-On y va Misao ?

-D'accord, je me fierai à mon instinct désertique. répondit celle-ci.

-Eh on m'oublie ! grogna Dem.

Personne ne répondit, puis, tous trois sortirent, Link et la princesse des Ténèbres sur leurs montures, Dem à pied.
Misao se fiait à son flair du desert les menait du mieux qu'elle pouvait pendant plusieurs heures.
Lorsqu'ils s'arrêterent, c'était pour manger puis ils poursuivirent un peu la route et s'arrêtèrent définitivement pour la nuit afin de dormir.

Cette nuit-là, Link se réveilla en toussant, une odeur de brûlé aux narines. Lorsqu'il ouvrit les yeux, il faisait encore nuit. Mais il vit Misao assise dans leur campement. Elle avait allumé un feu. Il s'approcha d'elle et dit :

-Pourquoi tu ne dors pas ?

-Ah salut... répondit-elle.

-Tu me semble troublée depuis un moment...

-Vraiment ? Eh bien je...

Elle s'interrompit.

-Continue, tu peux tout me dire.

-Je repense à ce que Ganondorf a fait à la forteresse et aux autres Gérudos...

Elle s'interrompit encore, puis reprit d'un air triste :

-Je... Je ne peux pas le laisser se balader à Hyrule sachant qu'il pourrait faire des massacres bien pires...

-Je suis d'accord, on ne peut quand même pas rester sans agir !

Une troisième fois, elle cessa de parler puis elle éclata en sanglots. Link la regarda d'un air désolé puis il la serra dans ses bras. Celle-ci lui rendit son étreinte puis l'Hylien déclara :

-Je ferai n'importe quoi pour te protéger. Si tu mourrais sous mes yeux, mon âme ne trouverait jamais la paix.

Sur ce, nos deux amis se lachèrent et Link retourna dormir. Misao, quant à elle, resta assise près du feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leretourdeganon.alianceforum.com

Princesse des Ténèbres
avatar


Féminin Messages : 37
Date d'inscription : 12/12/2011
Âge : 22
Localisation : Somewhere in this world... or not...
Humeur : "We'll tear your soul apart"

Mon Hylien(ne)
Nom: Misao
Race: Hybride (Hylienne et Gerudo)
Âge: 16 ans

MessageSujet: Re: La possession de Ganon ( partie 7)   Ven 24 Fév 2012, 8:54 pm
Je fixai distraitement les flammes du feu de camp onduler doucement dans la nuit. Une partie de moi voulait continuer de m'apitoyer sur son sort, mais l'autre pensait ardemment aux dernières paroles de Link.

"Je ferai n'importe quoi pour te protéger. Si tu mourrais sous mes yeux, mon âme ne trouverait jamais la paix."

Je baissai la tête en rougissant comme une gamine. C'était plutôt spécial comme déclaration. J'avais l'impression que les mots continuaient de flotter dans l'air. Aucun homme ne m'avait jamais couvert d'autant d'attention que Link, et y penser créait un sentiment étrange en moi.
Étrange mais Ô combien plaisant, je devais l'avouer. J'avais beau ne jamais avoir vraiment eu d'amis à la forteresse, j'étais sûre que ça allait au-dessus de tout ça. Je ne percevais pas le Héros du Temps comme un simple ami ou même un camarade, j'en étais certaine. Peut-être comme un protecteur... ou peut-être comme autre chose.
Je me retournais dans sa direction, il dormait à poings fermés. La question était, ressentait-il la même chose ou me voyait-il juste comme une amie ? Ou pire, comme une fille à protéger juste parce que... parce qu'elle devait être protéger, simplement.
Je soupirai en repliant mes jambes. Il s'agissait de l'Élu des Déesses après tout, pas d'un simple guerrier. Il avait dû en rencontrer des filles dans sa vie. Je n'étais pas la première, ni la dernière sans doute.
Désespérant. J'avais l'impression de me faire de fausses idées. Qu'est-ce que j'étais après tout ? Une Gérudo... et la fille de Ganondorf. Déjà, on pouvait voir que quelque chose ne fonctionnait pas.
Et, en plus, il y avait Zelda...
Je fixai le sable à mes pieds. Elle et Link se connaissaient depuis longtemps. Ils en avaient vécu des choses ensemble et il semblait vouloir la protéger à tout prix...
Et c'était la Princesse d'Hyrule.
Une princesse versus une minable Gérudo à moitié démone.
Je n'avais pas la moindre chance. Je laissai échapper un long soupir qui me sembla totalement pitoyable. J'étais pitoyable, ce monologue intérieur qui ne rimait à rien en était la preuve. Soupir de nouveau. Envie de pleurer ou, du moins, laisser couler quelques larmes.
Soudain, totalement par instinct, je me retournai vers Dem. Je vis avec stupeur que son œil visible était parfaitement ouvert et qu'il me fixait en silence. Depuis combien de temps il était réveillé celui-là ?
Je n'eus qu'à cligner des yeux pour qu'il se retrouve encore à dormir. En apparence du moins. Je songeai à aller le "réveiller" pour obtenir des informations mais m’abstiens de le faire. À quoi cela servirait-il de toute façon ?
Je restai encore quelques minutes à fixer les étoiles avant de retourner me coucher. Valait mieux être en forme pour demain.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Héros du Temps
avatar


Masculin Messages : 299
Date d'inscription : 11/07/2011
Âge : 18
Localisation : En fuite de la prison d'Alysta
Humeur : Je suis fatigué...

Mon Hylien(ne)
Nom: Link
Race: Hylien
Âge: 18 ans

MessageSujet: Re: La possession de Ganon ( partie 7)   Mer 07 Mar 2012, 6:05 pm
Le lendemain, nous nous levâmes de bonne heure afin de reprendre la route.
Étrangement, je regardai Dem et vis qu'il faisait la tête ce matin. Il me jeta un regard noir, puis je détournai le regard. Je me demandai ce qu'il avait. Puis, l'évidence me frappa soudain : Il avait entendu ma discussion d'hier soir avec Misao, et ça ne semblait pas lui plaire. C'était, pour l'instant, la seule raison possible que j'avais en tête. Mais je préférais continuer la route alors je gardai cette pensée pour moi et continuai à marcher.
Après une demie-heure de marche, j'allai rejoindre Misao qui était à la tête et lui demandai :

-Tu penses qu'on devrait arriver quand ?

Celle-ci me répondit :

-On devrait arriver à Termina dans la journée, pourquoi ?

-Parce que j'en ai marre d'être dans ce désert.

-Je crois que j'ai trouvé un raccourci, on devrait pouvoir y être avant la fin de la journée.

Puis, nous continuâmes de marcher en silence.
En début d'après-midi, la tempête de sable commençait à se calmer au fur et à mesure que nous progressions.
Bientôt, on voyait qu'il y avait de moins en moins de sable au sol et l'air était plus frais. C'était si bon de respirer de l'air pur, de sortir de la fournaise de géant qu'était le désert Gerudo !
Un peu plus tard, de l'herbe apparut sur le sol, puis au loin, les silhouettes lointaines de montagnes. Termina ! Nous étions à Termina ! Je me tournai vers Misao, elle fit de même, un sourire en coin. Je ne pus m'empêcher de lui rendre son sourire. Elle était tellement charmante. Malheureusement, je n'étais pas prêt à lui avouer mes sentiments pour elle, du moins, pas maintenant. Je jetai un oeil derrière pour voir où en était Dem, mais il n'était pas là. Je fis signe à la Princesse des Ténèbres de regarder derrière et elle vit qu'il n'était pas là. Elle ne parut pas plus surprise que moi.

-On continue la route ? demandai-je à son intention.

-On devrait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://leretourdeganon.alianceforum.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La possession de Ganon ( partie 7)   
Revenir en haut Aller en bas
 

La possession de Ganon ( partie 7)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut